La renaissance du château du Haut-Gesvres

Côté pile, un impressionnant trompe-l’œil, signé de l’artiste-architecte nantais Tangui Robert. Côté face, un long chantier de rénovation, amorcé en 2015, sous l’impulsion de l’association Renaissance du Haut-Gesvres et avec le soutien financiers des collectivités du coin. Le château du Haut-Gesvres, construit en 1837 sur le bourg de Treillières, se réveille après quasiment 40 ans d’abandon. De quoi poser de nombreuses questions à Philippe Le Cruguel, nouveau président de l’association.


Texte : Thibault Dumas. Photos : RHG. Son : Jouneïd Abdelaoual, Camille Beaumont, Amandine Boulet, Morgane Carton, Noémie Couinet, Titouan Coutineau, Enora Drouet, Rosy Fortun, Ilyes Gabsi, Haettel Tania Gameiro-Casquinha, Ewen Goiset, Morgane Guillemard, Thomas Guillot, Louciano Haettel, Axel Hunault-Piton, Axelle Jossinet, Louenn Josso, Ludivine Larboulette, Victor Leclainche, Nolan Moulin, Camil Moussayir, Justin Paratte, Higo Ricard, Esteban Rincé, Anaële Vallée, Charline Vimont et Soner Unver.



Making-of : Cet interview audio a été réalisé par 27 élèves de l’école  Alexandre Vincent (Treillières). À travers un microphone c’est tout le monde autour eux qu’ils découvrent et font découvrir. Un travail de terrain couplé à un apprentissage de ce qu’est l’information en classe, sous l’égide de leur professeur Kevin Carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *